Trucs, astuces, techniques et nouveautés. Partageons, nos aquariums s'en porteront bien mieux !

11 février 2008

Bien choisir le volume

Que ce soit par peur, par modestie ou par ignorance, l'aquariophile débutant a tendance à se lancer avec un bac de moins de 100 litres, pensant qu'il verra plus grand lorsqu'il aura fait ses armes.

Même si elle semble pleine de bon sens, cette idée est en réalité à classer parmi les fausses bonnes idées.

L'eau possède en effet une inertie thermique et chimique d'autant plus importante que son volume est grand.
Les conséquences des écarts de maintenance et petites erreurs du débutant seront donc beaucoup moins dramatiques dans un aquarium de capacité respectable.

Il est préférable de commencer avec au minimum 100 litres, l'idéal étant d'opter directement pour 200 litres.

Ce paramètre dépend bien sûr de la future population, un pleco n'ayant pas les mêmes besoins qu'un colisa en matière d'espace vital.

Les cuves vendues clés en main par les professionnels sont les plus adaptées à la réalisation d'un premier aquarium.

Elles conviennent à une population « classique », composée de poissons de petite taille ne requérant pas des conditions de maintenance spécifiques et produisant peu de déchets.

L'équipement fourni comprend en général le minimum indispensable
, soit un système de filtration, une résistance chauffante avec thermostat et une rampe d'éclairage.

 

  • Le filtre doit pouvoir recycler deux à trois fois le volume de la cuve en une heure.

  • La puissance du chauffage dépend de la quantité d'eau, de la température souhaitée et de celle de la pièce qui reçoit l'aquarium. À titre d'exemple, dans une pièce chauffée à 20 °C, 45 watts sont nécessaires pour porter 160 litres d'eau à 25 ° C.

  • Dans un bac planté, l'éclairage doit fournir un flux lumineux de l'ordre de 40 lumens par litre, ou dans un autre ordre de grandeur, 1 watt pour 2 à 3 litres d'eau avec des tubes fluorescents.

  • S'ils ne sont pas prévus par le constructeur, les accessoires de type thermomètre, épuisette, raclette de nettoyage, ainsi que le gravier et les éléments de décor seront achetés en sus.

  • L'acquisition d'une pompe à air n'a par contre rien d'obligatoire. Cet appareillage est inutile dans un aquarium parfaitement équilibré, une orientation judicieuse du rejet du filtre à eau suffit à agiter la surface et favoriser les échanges gazeux avec l'atmosphère. Son action peut même être néfaste, lorsque l'air de la pièce est saturé en fumée ou aérosols qu'elle renvoie dans l'eau ou si l'aquarium est planté, car elle prive trop rapidement les végétaux du gaz carbonique rejeté par les poissons. Il est par contre utile d'en garder une dans un placard au cas où les poissons auraient besoin d'un apport supplémentaire d'oxygène… un jour de canicule par exemple.

Ceux qui ne souhaitent pas acquérir du matériel neuf peuvent trouver des équipements d'occasion de qualité, au prix de certaines précautions, comme vérifier que le verre n'est pas rayé et que la cuve n'est pas trop ancienne. Au-delà de 10 ans, il n'est pas rare que la colle au silicone présente des signes de faiblesse, surtout si elle a été exposée aux rayons ultraviolets ou si l'aquarium a été entreposé vide très longtemps.

 

Pour cela visitez les associations  & forums aquariophiles de votre région, les sites d'enchères...

 

Bouton_page_suivante

Posté par poissonlunedu69 à 11:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire