Trucs, astuces, techniques et nouveautés. Partageons, nos aquariums s'en porteront bien mieux !

12 février 2008

Bien choisir sa population

Un aquariophile débutant a tendance à choisir la population de son premier aquarium en fonction de critères purement esthétiques ou suite à des coups de coeur. Pourtant, il est important de se pencher sérieusement sur la population que l'on souhaite accueillir.

Sinon, dans le meilleur des cas, le résultat est hétéroclite. Au pire, il impose aux animaux des conditions de maintenance inadéquates, génératrices de stress, de maladies et de mortalité.

Les puristes ont tendance à ne jurer que par l'aquarium régional, qui n'héberge que des poissons issus de la même zone géographique, voire du même cours d'eau. Il n'y a pourtant rien de honteux à réaliser un bac d'ensemble, qui associe des espèces originaires de différents continents, à condition de respecter certaines règles.

La première concerne les caractéristiques physico-chimiques de l'eau. C'est à l'aquariophile de créer un milieu convenant aux espèces qu'il va maintenir, et non pas aux poissons de s'adapter.
Imposer aux animaux des conditions de vie ne correspondant pas à leurs besoins physiologiques est contre-nature… et conduit tôt ou tard à des déconvenues.

Pour un débutant, le plus simple consiste à déterminer le pH et la dureté du bac stabilisé, puis à choisir une population apte à vivre sous ces paramètres. Négliger cette règle de conduite, c'est risquer de faire cohabiter des espèces aux besoins trop différents.
Il n'est ainsi pas rare de voir évoluer des guppys en compagnie de néons, alors que l'eau des premiers doit être dure et basique et celle des seconds douce et acide.

Un néophyte ne doit pas chercher à modifier les caractéristiques de l'eau pour maintenir les poissons de son choix, les solutions pour jouer sur l'acidité ou la dureté exigeant une certaine expérience.

La température est un paramètre moins critique, beaucoup de poissons tropicaux tolérant sans dommage des valeurs comprises entre 22 et 26 ° C. Certains ont pourtant besoin de valeurs plus élevées, de l'ordre de 28 à 30 °C, comme les discus ou les cardinalis.

Il importe également de tenir compte du volume de la cuve.
Les poissons vendus dans le commerce sont pour la plupart des juvéniles.

Il est impératif de connaître leur taille adulte pour éviter d'avoir un spécimen de 15 centimètres dans 50 litres au bout de quelques mois.
Le nombre total d'individus doit aussi être pris en compte, la surpopulation étant génératrice de pollution.

Pour les poissons de petite taille, une règle empirique consiste à se limiter à 1 centimètre de poisson par litre d'eau. Concrètement, cela signifie que dans 100 litres d'eau, la longueur des poissons mis bout à bout ne doit pas dépasser 1 mètre. Pour ce calcul, il faut prendre en compte le gabarit des poissons à taille adulte.

Posté par poissonlunedu69 à 22:20 - Installation et maintenance - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Salut

    Comme promis je viens voir ton site et son contenu . Bravo mec, pour les catégories et sous categories .Je vois que tu as facilement installer ta bannière .
    Je te souhaite une bonne journée et à bientôt .

    Posté par yace, 13 février 2008 à 13:21
  • si vous avez envie

    Bonjour,

    nous avons créé un forum pour réunir les blogueurs du Discus.

    Nous espérons que vous nous rejoindrez au plus vite.

    L'équipe de Discus Attitude.

    http://discusattitude.forumdediscussions.com

    Posté par discus14, 17 novembre 2010 à 19:01
  • cheap lv bags

    The success of the results it off in the middle of insufficient twists and turns.

    Posté par cheap lv bags, 07 janvier 2011 à 07:27

Poster un commentaire